ADDEV Materials

Rapport de gestion sur l'année écoulée

aude-julien-rse


Quelles sont les incidences des acquisitions réalisées en 2019 sur l’organisation ?

Julien Duvanel : Grâce à une levée de fonds réalisée en début d’année, nous avons en effet pu mener cinq acquisitions. Ce sont ainsi 260 personnes aux savoir-faire complémentaires et de culture différente qui ont rejoint le groupe ! L’enjeu est désormais de fédérer, partager la stratégie, pour coordonner les actions des collaborateurs et faire en sorte de développer un sentiment d’appartenance dans le « One ADDEV ». Nous avons déjà simplifié l’organisation de nos 25 entités, qui étaient réparties en 4 business units, au sein de 2 business groups. Nous avons embauché un Directeur des opérations pour mettre en place une organisation plus performante. En 2020, nous poursuivrons la fusion de nos entités juridiques pour plus de cohérence et d’efficacité.

Aude Cury : Dans cette logique, nous allons nous doter de KPI comparables dans toutes les entités du groupe. Ce projet intègre l’ensemble des fonctions de l’entreprise, l’enjeu étant de répertorier des indicateurs adressés au Comex et aux différents métiers, pour pouvoir piloter la performance des activités de manière plus fine. La démarche de simplification touche tous les niveaux : en externe, avec le développement par exemple d’un CRM unique, d’un portail client (en 2020), de transversalités sur la partie Supply Chain et d’une approche plus structurée et plus responsable, de nos achats dans le monde ; et en interne avec par exemple le lancement de notre nouvel intranet, myaddev.com.
 

L’un des chantiers majeurs de votre plan stratégique, baptisé « CAP 2020 », a été la modélisation de la business unit Aerospace & Defense. Comment avez-vous procédé et quelles sont les perspectives compte tenu de la pandémie ?

Julien Duvanel : Afin d’englober notre offre élargie au service de l’ensemble de la filière, la BU Aerospace & Defense est devenue le business group Chemical and Custom Packaging (CCP). 


La crise économique née du COVID-19 touche durement toute la filière du secteur : avionneurs, équipementiers et compagnies aériennes, personne n’est épargné. Toutefois, l’aéronautique, mais aussi le spatial, la défense et leur filières respectives devraient redevenir des secteurs très porteurs à l’avenir, qui permettent de se projeter, et sur lesquels le groupe déploie un plan de croissance à long terme. Ils font appel à des matériaux haute performance, techniques, sur lesquels nous pouvons apporter de la valeur ajoutée, tout en répondant aux enjeux RSE de nos clients. Avec le rachat de Dimex en 2015, puis d’Andpak en 2019, nous disposons d’un savoir-faire différenciant en solutions de reconditionnement sur mesure de produits chimiques pour l’aéronautique. Ceci permet de proposer à nos clients utilisateurs la juste quantité de produits chimiques, par un conditionnement adapté à leurs contraintes de production, tout en réduisant les déchets et limitant ainsi la nécessité de recyclage. Notre récente acquisition de Zip-Chem, fabricant de produits chimiques très implanté chez Boeing, et celles de PEXA et PSG, spécialistes de la peinture et du coating pour l’aéronautique, renforcent aussi notre position.
 

La transformation d’ADDEV Materials concerne aussi le business group Film and Tapes Converting (FTC) ?

Aude Cury :  En effet, toutes les business units relevant de ces marchés ont été regroupées sous le business group FTC. L’objectif est de développer plus de synergies entre les activités en Europe et aux États-Unis et d’améliorer notre adressage des grands comptes. Cette transformation s’accompagne aussi d’une montée en puissance de notre position de « Tape Solutions converter » sur nos marchés stratégiques en Europe, avec l’acquisition de la société Riewoldt en Allemagne.
 

Le regroupement des équipes commerciales participe aussi de cette transformation ?

Aude Cury : Nous avons effectivement démarré un projet appelé « Sales Efficiency » en août 2019. Le but est d’augmenter notre croissance organique en servant mieux nos clients. Il a été lancé en pilote dans le business group FTC avant d’être déployé au niveau global. Nous avons segmenté les clients et identifié des experts techniques maîtrisant à la fois les produits et les applications des clients pour assister les commerciaux. Nous avons initié le regroupement des équipes commerciales par pays, sous une même organisation commerciale par grande zone géographique en Europe et en Amérique en Nord. Elles mènent des projets pour travailler des marchés spécifiques identifiés comme porteurs tels que le Health and Care (dans le contexte du Covid nous avons ainsi développé des visières, des solutions de films adhésivés anti-bactériens, etc…), ou encore les secteurs de la mobilité (films ou solutions adhésives pour le management thermique des batteries des véhicules électriques…), etc. 

Julien Duvanel : En 2019, de nombreuses formations ont d’ailleurs été menées en lien avec ce projet « Sales Efficiency ». Elles ont porté sur les fondamentaux commerciaux en mettant l’accent sur le collectif, car nous sommes persuadés que l’on apprend toujours beaucoup des autres, quelle que soit leur entité de rattachement. En outre, cela concrétise directement notre axe « faciliter la convergence des pratiques » de notre politique RSE.